RDC/Procès 100 jours : David Blattner de nouveau à la barre ce Lundi 15 Juin

RDC/Procès 100 jours : David Blattner de nouveau à la barre ce Lundi 15 Juin

15 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le Directeur Général de la Société Safricas Congo, David Blattner, sera de nouveau face à la justice ce lundi 15 Juin dans le cadre du procès 100 jours qui l’ oppose au Ministère Public.

Poursuivi pour détournement des fonds alloués à la construction des sauts-de-mouton, un projet régulièrement inscrit dans le programme de 100 jours du Chef de l’Etat, Blattner avait promis d’apporter les preuves de toutes les dépenses effectuées lors de l’audience fixée au lundi 15 juin 2020.

Pendant le déroulement de l’audience du 1er juin, le prévenu Blattner avait affirmé avoir affecté tous les fonds mis à sa disposition dans la construction des sauts- de-mouton et à des dépenses utilitaires.

Ce dernier tient même à brandir les preuves de toutes les dépenses qu’il a jusque-là effectuées.

A l’en croire, les travaux de construction du saut-de-mouton de Socimat, pour lequel sa société a signé un contrat avec le gouvernement, sont actuellement exécutés à 90% et sera fin prêt d’ici le mois de juin courant.

Par contre, Parmi les chantiers mis à la disposition de la société Safricas Congo, il y avait également le site de Pont-Gabu et celui de l’UPN, où devrait être normalement érigés des sauts-de-mouton que curieusement les travaux n’ont toujours pas été lancés. Pour se justifier, le prévenu Blattner avait rejeté la responsabilité sur l’Office des Voiries et Drainage (OVD), dirigé par Benjamin Wenga, actuellement en détention préventive à la prison centrale de Makala.

Pour David Blattner, si les travaux ne sont toujours pas lancés sur ces deux sites précités, c’est à cause d’ une correspondance reçue de l’OVD lui demandant d’attendre que les autres chantiers soient achevés avant de les entamer, question d’éviter d’asphyxier la ville par des embouteillages.

Pour rappel, le Directeur Général de Safricas Congo est poursuivi pour détournement des deniers publics. Il lui est reproché d’avoir utilisé abusivement plusieurs millions de dollars américains destinés à la construction des sauts-de-mouton de Socimat, Assanef, Pont-Ngabi et UPN à d’autres fins que celles pour lesquelles ils devraient servir.

Dan de Dieu KAYANDA