RDC: « à combien s’élève l’enveloppe qui était destinée aux festivités de 60 ans de l’indépendance pour qu’elle serve au personnel soignant, militaires et policiers ? » s’interroge Dieudonné Nkishi

RDC: « à combien s’élève l’enveloppe qui était destinée aux festivités de 60 ans de l’indépendance pour qu’elle serve au personnel soignant, militaires et policiers ? » s’interroge Dieudonné Nkishi

14 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Dans un entretien à la presse ce week-end, le Chef du Parti Politique Congo Positif, Parti Anti-Chômage a affirmé que le 30 juin 2020 soit 60 ans d’indépendance après, devrait consacrer plutôt l’amélioration de toutes les conditions de vie des congolais et non la politique de sauve-qui-peut salarial que nous constatons avec amertume.

A la faveur de la crise économique occasionnée par la Covid-19, nous entendons des voix qui s’élèvent de partout en RDC pour réclamer l’augmentation de leurs salaires rongés par la dépréciation monétaire qui elle, a terriblement frappé le pouvoir d’achat de tous les citoyens. Et pire, ceux qui devraient poser le problème de tout le monde, défendent le leur personnel.

Depuis 2015, chaque jour qui passe, le congolais voit son pouvoir d’achat s’effondrer comme un carton de puzzle. A ce jour, personne n’a de salaire. Tout a été consumé par le feu de l’inflation monétaire. Je ne sais pas comment se sentent les Ministres de l’Economie Nationale et du Commerce Extérieur dans leur peau, eux qui sont les premiers responsables de ce qui nous arrive, s’est interrogé « l’Ennemi Public des Importations »

Finalement c’est la politique du sauve-qui-peut salarial qui s’observe.

Ce qui se passe a démontré non seulement notre incapacité collective d’anticiper mais aussi la négligence avec laquelle l’économie nationale est regardée.

Depuis quatre ans maintenant, Congo Positif n’a cessé d’appeler à l’arrêt des importations au profit de la production intérieure. Si les dirigeants, notamment le Ministère du Commerce Extérieur avaient suivi le conseil du Parti Anti-chômage, le pays n’en serait pas à ce point de calamité.

A défaut d’un bonheur collectif partagé, nous voici en présence des institutions qui, chacune défend ses propres intérêts sans prendre en compte le fait que ce ne sont pas seulement les citoyens congolais qui sont dans ces institutions qui sont frappés, mais l’ensemble du peuple. Tout est au rouge. Les frustrations s’accumulent parmi la population.

Une question que nous nous posons est celle de savoir à combien s’élève l’enveloppe qui était destinée aux festivités de 60 ans de l’indépendance pour qu’elle serve au personnel soignant, militaires et policiers ?

Pour Congo Positif, nous proposons que des mesures soient rapidement prises pour lancer au plus vite des programmes d’investissement dans le secteur agricole avec ses dépendances, ce qui va aider le pays à garantir ne fût-ce que la sécurité alimentaire à tous.

S’il est vrai que tout peuple mérite les dirigeants qu’il mérite, serait-il aussi vrai que ce même peuple mérite subir les conséquences des actes des dirigeants qu’il mérite ?

La politique est faite pour améliorer les conditions d’existence des citoyens. Travaillons pour que ces citoyens sentent qu’ils ont des personnes qui les dirigent mais surtout qui se préoccupent de leurs problèmes.

La rédaction