RDC : Lamuka dénonce les manœuvres dans le processus pour la désignation du nouveau président de la CENI

RDC : Lamuka dénonce les manœuvres dans le processus pour la désignation du nouveau président de la CENI

12 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La coalition politique de l’opposition congolaise, Lamuka sort de son silence et monte au créneau contre ce qu’elle qualifie des manœuvres orchestrées dans la désignation du nouveau président de la commission nationale électorale indépendante (CENI).

Dans une déclaration politique faite ce 12 Juin 2020, les leaders de cette coalition politique, disent avoir observé cette situation avec beaucoup de consternation, après les réunions du 08 et 09 Juin dernier tenues par les responsables des confessions religieuses pour la désignation d’un nouvel animateur de cette institution d’appui à la démocratie.

Dans cette déclaration, ils émettent plusieurs considérations.

La première, Lamuka salue la fermeté des hommes de Dieu et les encouragent à privilégier la réforme de la CENI et d’autres institutions, cela vu ce qu’ont réservé les élections de 2006, 2011 et 2018 au cours desquelles les fraudes massives ont été enregistrées, qui par conséquent fragiliser davantage l’État congolais, tout en discréditant les institutions de la République.

Lamuka reste convaincu que les hommes de Dieu prêcheront par l’exemple et de ce fait n’accepteront pas l’argent de la honte et de la corruption susceptible de ternir leur image et de compromettre l’avenir de la Nation, plus particulièrement de la population.

Les leaders de Lamuka disent rester atterrés de constater que certains acteurs politiques versent à nouveau dans conspiration pour perpétuer les mauvaises pratiques qui ont plongé le pays dans un marasme économique et social pas son développement, et pourtant rencherissent-ils le peuple congolais continue à subir de plein fouet les effets néfastes des régimes précédents, dictatoriaux, prédateurs et corrompus.

C’est ainsi que les Quatre leaders de l’opposition congolaise, disent prendre à témoin les différents partenaires
ainsi que la communauté internationale, tout en lançant un appel solennel à la population pour qu’elle demeure vigilante et veille à ce que tout soit fait de manière à garantir la sincérité des urnes lors des prochaines échéances électorales.

Il faut signaler que l’actuelle équipe dirigeante de la CENI conduite par Corneilles Nanga est fin mandat, et devrait être remplacée par la nouvelle dont la désignation de l’animateur par les confessions religieuses, divergent les parties prenantes.

Ivan Honoré Mudiangombe