J.M contre le travail des enfants : « Protégeons les enfants contre le travail des enfants, maintenant plus que jamais! » ( OIT – UNICEF )

J.M contre le travail des enfants : « Protégeons les enfants contre le travail des enfants, maintenant plus que jamais! » ( OIT – UNICEF )

12 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le monde célèbre chaque 12 juin la Journée Mondiale contre le travail des enfants. C’est une occasion pour des décideurs à travers le monde de peaufiner des stratégies allant dans le sens d’ abroger ou alléger cette dure charge aux enfants.

En ce jour, cette journée dédiée aux enfants se déroule comme une campagne virtuelle et est organisée conjointement avec le marché mondiale contre le travail des enfants et le partenariat international pour la coopération sur le travail des enfants dans l’agriculture (IPCCLA) . l’OIT ( organisation internationale du travail) et l’UNICEF appelle à la protection des enfants durant cette crise sanitaire.

La pandémie de la Covid-19, le choc économique et du marché du travail qui en résultent, ont un impact énorme sur la vie et les moyens de subsistance des populations.

Malheureusement, les enfants sont souvent les premières victimes. La crise pousse des millions d’enfants vulnérables au travail.

Publié ce 12 Juin, un document conjoint OIT- UNICEF se penche sur l’impact de la Covid-19 sur le travail des enfants en examinant certains des principaux canaux par lesquels la pandémie est susceptible d’affecter les progrès vers l’élimination du travail des enfants.

En ratifiant la convention n° 182 de l’ Organisation Internationale du Travail, OIT, les pays signataires s’étaient engagés à agir immédiatement pour interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants. Cette convention a été la plus rapidement ratifiée de l’histoire de l’OIT depuis sa création en 1919. Son objectif était donc d’obtenir l’abolition effective du travail des enfants.

Au niveau des signatures, la mobilisation contre le travail des enfants ne cesse donc d’augmenter.

A ce jour, l’UNICEF estime déjà à 152 millions le nombre d’enfants astreints au travail. 72 millions d’entr’eux effectuent des travaux dangereux. Ces enfants courent un risque encore plus grand de faire face à des circonstances encore plus difficiles et à avoir des journées de travail encore plus longues.

Le cri d’alarme de l’Organisation internationale du travail

« Les formes les plus dangereuses de travail des enfants dépassent largement nos estimations », s’alarme l’OIT.
Les chiffres montrent que l’ esclavage n’a pas disparu, puisque quelque 5,7 millions de jeunes sont asservis ou sont forcés de travailler. Ces enfants ont souvent beaucoup de problèmes pour obtenir de l’aide, non seulement parce qu’ils sont jeunes, mais aussi parce qu’ils ne possèdent aucun certificat de naissance ou papiers officiels et qu’ils sont donc « invisibles » aux yeux des autorités.

  • Estimations du travail des enfants par région

Le nombre et le pourcentage d’enfants astreints au travail des enfants varient considérablement d’une région à l’autre.
L’Afrique figure au premier rang à la fois en termes de prévalence (soit 1/5) et de nombre absolu (72 millions) d’enfants astreints au travail.

La région Asie-Pacifique la suit à la deuxième place. Le reste de la population astreinte au travail des enfants se répartit entre les Amériques (11 millions), l’Europe et Asie centrale (6 millions) et les États arabes (1 million).

A cet effet, l’OIT constate que l’incidence du travail des enfants est plus élevée dans les pays à bas revenu (à hauteur de 19 %) mais est également loin d’être négligeable dans les pays des autres niveaux de revenu.

Il sied de retenir, que le travail forcé des enfants s’entend de tout travail accompli par un enfant sous une contrainte exercée par un tiers (autre que ses parents) sur l’enfant lui-même ou sur ses parents, ou de tout travail accompli par un enfant comme conséquence directe du fait que l’un de ses parents ou les deux sont eux-mêmes victimes de travail forcé » fait savoir l’Organisation internationale du Travail.

Dan de Dieu KAYANDA