RDC/Kasaï central : affaire Bena Mande, fausses accusations contre Martin Kabuya “un coup d’épée dans l’eau”

RDC/Kasaï central : affaire Bena Mande, fausses accusations contre Martin Kabuya “un coup d’épée dans l’eau”

1 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Un article conçu dans l’unique intention de nuire à la personne du gouverneur de la province du Kasaï central, circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux.

Les auteurs de ces accusations croient affaiblir la détermination du numéro un du Kasaï central en revenant sur un vieux dossier clos et bouclé, car le Vice premier ministre et ministre de l’intérieur de la RDC a été déjà saisi quand à ce.

En panne d’imagination, et de toute ignorance, les auteurs de cet article, recrutés par les détracteurs de Martin Kabuya pensent avoir trouvé une occasion pour salir la réputation de celui qui se bat jour et nuit et sans relâche pour améliorer les conditions sociales de sa population et de sa province, sortie de la fabuleuse histoire du phénomène Kamwina Nsapu.

Qui s’est caché derrière cette publication et de quoi s’agit-il.

Une certaine Véronique Kanku Ndombi se passant pour fille du chef coutumier Ndombi, aurait selon l’article d’un média circulant sur les réseaux sociaux, adressé une correspondance à la représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC faisant de Martin Kabuya un sujet Canadien, qui veut créer une nouvelle tragédie du type Kamwina Nsapu en nommant un chef coutumier dans le groupement Bena Mande en violation des lois et règles coutumières.

Comme nombreux l’ont compris, depuis que Kabuya a échappé aux appétits gloutons et ambitions démesurées de tous es ennemis, les attaques ciblées sont dirigées contre lui.

Gaspillons-nous de l’énergie pour une affaire inconnue, comme le mentionne Martin Kabuya dans sa correspondance du 6 Avril 2020 adressée au VPM de l’intérieur a propos de la lettre adressée le 31 mars dernier par Monsieur Mulamba Ndumbi Celestin sur des fausses accusations portées à sa charge, et dit je cite: « Le dossier de faux conflit de légitimité du pouvoir coutumier opposant Ndombi Mande Mbulungu contre Mubiayi Tshitebua Cleophas date d’avant mon avènement à la tête de la Province du Kasaï central et que les faits consignés dans la lettre de sieur Mulamba sont graves et aux conséquences incalculables », écrit Martin Kabuya.

Comment peut-on aujourd’hui en connaissant la généalogie du groupement Bena Mande, tromper tout un peuple en rendant ridicule la crédibilité que fait montre ce média, que l’on peut qualifier, de circonstance qui publie à l’improviste, n’a pas pris soin de fouiner pour comprendre que c’est Véronique Kanku qui aurait, selon les informations regroupées, interprété mal les textes en matière d’ascension au pouvoir coutumier.

Un titre pour rien : une fourberie de personnes branquignoles. L’opinion ne peut que s’en moquer.

Nous vous présentons ici toutes les correspondances qui dépouillent Martin Kabuya de toute responsabilité dans ce qui lui est reproché, adressées au Vice premier ministre et ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde.

Ivan honoré Mudiangombe