RDC/Nord Kivu: qui tue à béni ? des députés nationaux et provinciaux accusés d’entretenir l’insécurité

RDC/Nord Kivu: qui tue à béni ? des députés nationaux et provinciaux accusés d’entretenir l’insécurité

29 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le maire de Beni au Nord-kivu, Nyonyi a fait ce vendredi 29 mai 2020 des révélations accablantes sur la situation sécuritaire à Beni. Il accuse les députes provinciaux et nationaux élus de Beni ville ainsi que le gouvernement provincial de soutenir la tuerie à répetition des civils dans cette règion.

Depuis trois jours, les mouvements citoyens et les groupes de pressions ont lancé une serie des journées villes mortes pour demander le départ du maire Nyonyi Bwanakawa et le commandant de la police nationale congolaise, Colonel François Kabeya. Ils sont accusés respectivement de manque d’initiative dans l’essor de la ville et d’inéfficacité dans la sécurité.

Le maire Nyonyi Bwanakawa met en cause les politiciens dont les députés nationaux et provinciaux ainsi que le gouvernement provinciaux d’instrumentalisés les manifestants. Depuis son interpellation à Goma par le gouvernement provincial, il y’a une semaine, nyonyi Bwanakawa ne reconnait le motif pour lequel a été appelé par sa hierarchie.

« Ces jeunes sont instrumentalisés par certains politiciens dont les députés nationaux et provinciaux malheureusement avec l’appui du gouvernement provincial. J’ai été appelé ici à Goma, les gens se demandent à Beni que le maire est à Goma entrain de comparaitre. Je tiens à vous rassurer que je ne sais pourquoi je suis à Goma. Je suis à l’hotel je dors et je me reveille voilà ce que je fais ici vraiment je ne sais pas pourquoi je suis ici. Je n’ai jamais été appelé quelque part pour comparaitre. Quand je réflechis l’objectif de ceux qui manipulent les jeunes est que la ville soit ingouvernable parce que les jeunes veulent mon départ puisque je suis incapable de ramener la paix alors que leur objectif principal et qu’ils se retrouvent dans la petite territoriale qui est attendue. Vous aviez vu il y’a eu trois personnes tuées dans la ville, il s’agit de morts planifiées qui doivent servir de pretexte pour ces groupes de pressions pour rendre la ville ingouvernable » a dit le maire Nyonyi Bwanakawa.

C’est pourquoi, le maire pointe du doigt certains politiciens comme auteurs des massacres des centaines des personnes depuis 2014.

« Qui tue à Beni? La reponse est directe, ce sont les politiciens. Ce qui se passe à Beni est une œuvre d’une instrumentalisation des politiciens notamment les députés provinciaux et nationaux qui créent l’insécurité. Je suis un politicien averti en lisant les signes de temps je comprends ce qui se passe. J’appelle les jeunes à laisser la population tranquille à Beni car nous avons longtempts souffert » a-t-il expliqué.

JEK