RDC/Nord-kivu : Grégoire Kiro Tsongo tacle le maire de Beni et l’appelle à assumer son incapacité à gérer la ville

RDC/Nord-kivu : Grégoire Kiro Tsongo tacle le maire de Beni et l’appelle à assumer son incapacité à gérer la ville

29 mai 2020 1 Par Grandjournalcd.net

Le député national Kiro Tsongo grégoire s’insurge contre les propos du maire de Beni au Nord-kivu, nyonyi Bwanakawa, qui accuse certains politiciens de soutenir les groupes armés dans cette région, où des centaines des civils sont massacrés. Il l’a dit ce vendredi au cours d’une interview exclusive au Grandjournal.

Pour cet élu de Beni ville, le maire Nyonyi Bwanakawa doit assumer son incompétence de gérer cette ville ap dix (10) ans de règne. M. Kiro parle d’un mensonge grossier en réagissant sur le propos de Bwanakawa qui les accuse de manipuler les groupes de pression pour obtenir son départ à travers des manifestations violentes.

« Si la PNC qui est sous son autorité assassine les jeunes manifestants et est incapable d’assurer la sécurité, où est la faute des élus? 2. La population de Beni n’est pas bête et elle sait qui la massacre; ce ne sont pas les propos d’un Maire irresponsable, en perte de vitesse et detesté par sa propre population qui vont lui faire changer d’avis. 3. Parler de manipulation des jeunes par les députés c’est prendre les gens pour des imbéciles. Donc pour que la population constate qu’elle est en insécurité il faut que quelqu’un le lui dise? 3. Nyonyi Bwanakawa veut distraire la population pour éviter de justifier sa gestion chaotique sur le plan sécuritaire et du développement. La population se demande par exemple où vont les 20 $ qu’il exige pour chaque connexion au courant électrique , sachant que dans le même temps 20 $ sont aussi perçus par le service de l’Énergie, qui dépend de la Mairie. Dans une ville où la population souffre de l’insécurité et où plusieurs ménages accueillent des déplacés, c’est simplement méchant.. Il est à noter que la Mairie de Butembo n’a instauré aucune taxe similaire. Il existe plusieurs dossiers que Nyonyi Bwanakawa devra justifier au lieu de se lancer dans une fuite en avant, lui qui n’a aucune pitié pour le grand peuple de Beni, seule ville du pays à faire face aux trois fléaux que sont l’insécurité, ebola et le COVID-19. » A-t-il conclu.

Pour rappel, le maire de Beni au Nord-kivu, Nyonyi a fait ce vendredi 29 mai 2020 des révélations accablantes sur la situation sécuritaire à Beni. Il accuse les députes provinciaux et nationaux élus de Beni ville ainsi que le gouvernement provincial de soutenir les tueries à répetition des civils dans cette règion.

JEK