Kasaï central-Lutte antiérosive : Très préoccupé, Mgr Marcel MADILA adresse un cri de détresse à Félix Tshisekedi

Kasaï central-Lutte antiérosive : Très préoccupé, Mgr Marcel MADILA adresse un cri de détresse à Félix Tshisekedi

21 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La situation de délabrement très avancé des infrastructures routières, de la ville de Kananga, principalement les érosions qui menacent la route nationale n°1 à plusieurs auteurs, préoccupe à plus haut niveau le premier chrétien catholique de Kananga, Mgr Marcel MADILA BASANGUKE.

Dans un mémorandum adressé au chef de l’État, l’archevêque métropolitain de Kananga, porte le cri de détresse de la population pour sauver la ville de Kananga menacée par des têtes d’érosion.

Mgr Marcel MADILA sollicite dans sa correspondance, du gouvernement central une aide d’urgence pour stopper plusieurs têtes d’érosions qui menacent dangereusement la ville de Kananga, le long de la route nationale n°1, qui la traverse et la relie à la ville de Mbujimayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental.

La détresse, écrit-il, est d’autant plus grande que la guerre dite de Kamwina Nsapu qui a eu lieu en 2016 et 2018, ayant appauvri le Kasaï central et sérieusement détérioré la situation sociale, écologique et économique de la ville, déjà désastreux.

Face à ce danger, le prélat catholique, exhorte le président de la République, la réhabilitation de cette route d’intérêt national aux niveaux, de Bena Mande, Bena Mukangala, Avenue Étienne Tshisekedi, de la Gare SNCC, et à Tubuluku ; tout cela à partir du pont de la rivière Lulua en direction de l’aéroport National de Kananga.

L’archevêque métropolitain de Kananga, Mgr Marcel MADILA BASANGUKE reste confiant et rassuré de l’attention, et de la réponse positive et rapide que le chef de l’État Félix Tshisekedi apporter à cette requête.

Ivan Honoré Mudiangombe