Assemblée Nationale : KABUND répond à MABUNDA à propos de l’affaire pétition

Assemblée Nationale : KABUND répond à MABUNDA à propos de l’affaire pétition

19 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La pétition contre Jean-Marc Kabund secoue en ce moment la sphère politique. D’un côté des députés supposés pétitionnaires nient avoir apposé leurs signatures, de l’autre l’un d’eux porte plainte contre l’initiateur de la dite pétition pour faux et usage de faux.

Contre toutes ces tergiversations, la présidente de l’assemblée nationale a tout de même saisi son adjoint direct à propos de cette pétition qui comptait déjà 62 signatures. En réponse, Jean-Marc Kabund A Kabund a fait savoir à la présidente des erreurs d’éthique et juridique qu’il relève de cette pétition relative à sa déchéance.

Premièrement, L’honorable Kabund fait remarquer à Jeanine Mabunda »le cachet de votre secrétariat faisant foi,le délai de 72heures y prescrit a déjà expiré depuis vendredi 15 mai 2020″ conteste-t-il non sans tirer l’attention de la présidente du bureau sur la violation de la procédure « qui impose, dans le délai requis,le respect d’un certain nombre de préalables notamment en ce qui concerne la notification ainsi que la convocation du bureau et de la conférence des Présidents, instance de concertation entre différents responsables » recadre-t-il en citant l’alinéa 1er de l’ article 60.

Sur le plan éthique, Jean-Marc Kabund rappelle à Jeanine Mabunda la plainte de l’honorable Simon Mpiana Ntumba qui ne reconnaît pas avoir signé cette pétition.

Jean-Marc Kabund consteste également le fait de ne pas avoir été empêché de prendre part en tant que 1er vice-président, donc membre du bureau exécutif à la réunion qui a aboutit à l’inscription de cette pétition à l’ordre du jour « constitue une grave violation des principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement de notre institution ».

Une attitude de Jeanine Mabunda que Jean-Marc Kabund considère comme une manifestation claire et nette de votre soutien à ladite pétition, vous dérobant ainsi du principe d’unité et de solidarité qui guide notre bureau » conclut-il.

Moïse Dix