RDC/Pétition contre Kabund : la démarche du Député Jean Jacques Mamba est pernicieuse et dangereuse (Congo Positif)

RDC/Pétition contre Kabund : la démarche du Député Jean Jacques Mamba est pernicieuse et dangereuse (Congo Positif)

15 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Pernicieuse et dangereuse, c’est ainsi que la démarche de l’honorable Jean Jacques Mamba est perçue au niveau du Parti Congo Positif, Anti-Chômage.

En effet, pour Congo Positif, au-delà des apparences, nous assistons à une accélération de l’effritement et de la désarticulation des fondements de la coalition car, le vote de Jean Marc Kabund comme ceux des autres candidats du Bureau de l’Assemblée Nationale, n’était qu’une espèce de validation des « choix souverains » faits en son temps par le FCC (Hon. Mabunda) et le CACH (Hon. Kabund) bien qu’à certains postes du bureau il y avait plusieurs candidatures. L’idéal aurait été de demander à l’UDPS de retirer son élément en lieu et place d’agir comme le fait l’honorable Mamba.

A regarder de près, selon notre analyse nous de Congo Positif, Il ne s’agit pas d’une simple destitution du 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale, loin s’en faut. Tel que le dossier est mené, il s’agit d’une confrontation qui ne se limitera pas à l’hémicycle. Cette confrontation engagera la rue ainsi que la communauté internationale par la suite.

Si au niveau du CACH le procès contre Vital Kamerhe ne manque pas de mettre à nue les méfaits d’une espèce de mariage d’opportunisme, il y a lieu de remarquer que celui entre le FCC et le CACH amputé de Jean Marc Kabund, Président par intérim de l’UDPS et Chef de file des négociateurs CACH au niveau de la Coalition FCC – CACH pourrait se révéler comme le dernier coup fourré aux alliances post-élections de décembre 2018.

Obtenir le retour de Jean Marc Kabund à la maison est une démarche dangereuse pour la Coalition. Au niveau de Congo Positif, sans être apocalyptiques et sans savoir exactement les calculs des uns et des autres, nous pensons que Jean Jacques Mamba, Cadre du MLC qui n’a rien à perdre au cas où la coalition s’estompait, la destitution de Kabund pourrait précipiter la fin de la coalition.

En clair, pour Congo Positif, même si en politique on ne peut pas avoir peur d’engager certains combats, il nous semble qu’il pourrait être difficile que la coalition survive après avoir infligé une gifle à l’un des piliers de l’UDPS et le pays sera précipité dans une crise entre le Parlement et le Président de la République, au point que le plus rapide voudra prendre de l’avantage sur l’autre.

Pour Congo Positif, une entreprise menée avec autant de sagesse et d’ingéniosité et pour laquelle l’Autorité Morale du FCC, S.E. Joseph Kabila n’a cessé d’inviter et même d’inciter à la protection des acquis de ce mariage, nous doutons fort que le mot d’ordre parte de Kingakati pour mettre fin à la coalition au pouvoir de cette manière.

Ce qu’il faut noter, selon nos informations est qu’une certaine opinion n’a fait que souhaiter la mise à terme de la Coalition FCC – CACH allant jusqu’à la qualifier de « mariage incestieux ». Il va être difficile de servir cette opinion là sur un plateau en or.

A qui profitera la crise ?

Certainement pas au peuple congolais. Non plus au CACH, encore moins au FCC. Nous serions comme revenus à la situation d’avant les élections de décembre 2018.

C’est pourquoi, Congo Positif conseille la voie de la raison et de la sagesse car une guerre politique comme toute guerre, on sait quand on l’a commencée mais pas quand elle finira.

La Rédaction