RDC/FCC-CACH : la ligue des jeunes de l’UDPS appelle à « la rupture de cette coalition » dite hypocrite (Déclaration)

RDC/FCC-CACH : la ligue des jeunes de l’UDPS appelle à « la rupture de cette coalition » dite hypocrite (Déclaration)

14 mai 2020 2 Par Grandjournalcd.net

La ligue des jeunes de l’UDPS, avec à sa tête, le président de cette composante, a dans une déclaration officielle appelé à la rupture de cette coalition au pouvoir. Les jeunes de l’UDPS fustigent le projet de destitution du 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund.

« Ce projet de destitution est une première étape de cette vaste Machination concoctée dans le cabinet de la présidente de l’assemblée nationale qui utilise le député Jean Jacques Mamba comme bouc émissaire » a déclaré le docteur Emmanuel Ngoy Dioko.

Pour le président de la ligue des jeunes de ce parti présidentiel, « le crime reproché au président ad intérim de l’UDPS/Tshisekedi est d’avoir défendu le chef de l’État contre une conspiration fomentée par les deux bureaux du parlement visant l’humiliation du chef de l’État » estime-t-il non sans tirer les conséquences de cette observation.

Outre l’appel à la vigilance du peuple et des combattants pour constituer un bouclier populaire autour du chef de l’État, Emmanuel Ngoy et les membres de cette ligue « invite le groupe parlementaire à retirer sa confiance à la présidente de l’assemblée nationale et exige la rupture de cette coalition avec des alliés hypocrites » ont-ils conclu.

Rappellons que tout ce grabuge est parti des sorties par médias interposés entre le président du sénat, Alexis Tambwe Muamba, et la réponse de Jean-Marc Kabund, premier vice-président de la chambre basse. C’était à propos de la nécessité ou pas de convoquer un congrès pour autoriser au président de la République d’annoncer l’état d’urgence. Il s’en était suivi un débat constitutionaliste qui sera vite clos par l’arrêt de la cour constitutionnelle qui aura approuvé la démarche du président Félix Tshisekedi telle que défendue par Jean-Marc Kabund.

Moïse Dix