RDC-PasseportGate : Semlex aurait donc volé l’État congolais sous la bénédiction de ses dirigeants ?

RDC-PasseportGate : Semlex aurait donc volé l’État congolais sous la bénédiction de ses dirigeants ?

14 mai 2020 Non Par Grandjournalcd.net

Semlex, une firme belge, fabrique en RDC des passeports biométriques depuis près de cinq ans. Plusieurs organisations de la société civile n’ont pas cessé d’appeler à ne pas renouveler le contrat avec cette firme. Un contrat qui court jusqu’à Juin 2020. Ces organisations non gouvernementales dénoncent la mafia derrière ce contrat.

En effet, cette société est accusée d’avoir surfacturé le passeport congolais, faisant de ce laissez-passer aéroportuaire l’un des plus chers au monde. Selon une enquête initiée en Belgique depuis 2017, Semlex a en plus d’avoir volé l’État congolais, enrichi une société-écran à près de 36 millions de dollars. Cette société enregistrée aux Emirats Arabes Unis est suspectée d’être proche de Joseph Kabila, selon cette même enquête.

Une cinquantaine de détenteurs du passeport congolais s’est constitué partie civile en Belgique pour que le réseau criminel derrière ce prix exorbitant du passeport congolais soit démantelé et rende des comptes.

Il faut rappeler que le passeport congolais coûte 185 USD contre 86 Euros en Angola ou 75 Euros au Rwanda. l’État congolais sous l’impulsion du président Tshisekedi est donc parti pour ne pas renouveler ce contrat qui volerait donc l’État et appauvrit sa population en même temps.

La ministre des affaires étrangères, Tumba Nzeza assure que le contrat avec Semlex ne sera pas renouvelé. Un soulagement pour le Collectif « Congo n’est pas à vendre » qui appelle tout de même le président Félix Tshisekedi et le ministre des affaires étrangères à plus de transparence( et la baisse du prix de passeport )dans la passation de marchés pour le nouveau bail.

Moïse Dix