RDC : l’Assemblée Nationale examine ce Mercredi 13 Mai le réquisitoire de la Justice à l’encontre de John Ntumba

RDC : l’Assemblée Nationale examine ce Mercredi 13 Mai le réquisitoire de la Justice à l’encontre de John Ntumba

12 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Réunie ce Mardi 12 Mai, sous une pluie battante, la conférence des Présidents de Commissions Parlementaires a eu une séance de travail durant l’après-midi, avec les membres du Bureau de la Chambre Basse du Parlement sur l’inclusion des nouvelles matières au cahier des charges de la session de Mars ainsi que l’analyse de l’instruction judiciaire à charge d’un membre du gouvernement.

Pour, le Rapporteur de l’Assemblée Nationale, Célestin Musao Kalombo, « il a été question d’enregistrer au calendrier de la Session de Mars des nouvelles matières ».

« Parmi ces nouvelles matières, il y’a lieu de relever la demande provenant du Procureur Général près de la Cour de Cassation qui a saisi l’Assemblée Nationale par le biais de son bureau pour demander l’autorisation d’instruction judiciaire à charge d’un membre du gouvernement. La conférence des Présidents a adopté le point et a décidé de recevoir bien évidemment le Procureur Général près la Cour de Cassation pour la présentation de son réquisitoire

« La plénière pour la présentation du réquisitoire du procureur général près de la cour de cassation intervient demain à 13 h » informe-t-il.

Bien avant cette décision, les honorables députés membres de ladite conférence avaient décidé de mettre en place une commission d’enquête parlementaire et l’audition des ministres ayant dans leurs attributions la sécurité et l’ordre publique afin répondre aux questions des élus du peuple sur la gestion de l’insécurité.

 » Et il a été retenu que la Commission défense et sécurité procédera dans les jours qui viennent à l’audition des ministres ayant la sécurité et l’ordre publique dans ses attributions pour le cas d’insécurité avérée tel que vécue dans le haut Katanga, l’iturie, au Kongo Central , Nord Kivu, où les questions d’insécurité troublent la paisible population surtout en cette période d’État d’urgence sanitaire  » a-t-il ajouté.

Dan de Dieu KAYANDA