Tshikapa : les motocyclistes seront désormais identifiés et recyclés sur le code de la route

Tshikapa : les motocyclistes seront désormais identifiés et recyclés sur le code de la route

8 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Désormais les motocyclettes communément appelés wewa de la ville de Tshikapa doivent être identifiés et recyclés sur le code de la route afin de réduire les multiples cas d’accidents de la circulation routière.

Cette décision ressort d’une séance de travail qui s’est tenue ce jeudi 07 mai 2020 au gouvernorat du Kasaï entre le vice gouverneur Gaston Nkole Tshimuanga, le ministre provincial des travaux publics Olivier Tombe, le commendant de la police de circulation routière, le représentant de la société chinoise CGC qui exécute les travaux de construction de la route nationale N°01 et les motocyclistes.

Le ministre Olivier TOMBE revient ici sur les grandes lignes de la rencontre : « Il était question de sensibiliser les uns et les autres aux normes et à l’exploitation des voies publics. Il ya des fois des règles qui existent. Il fallait leur rapeller ces règles et insister sur le fait que le Kasaï constitue un chantier aujourd’hui et du point de vue de cette définition des choses, le chantier doit répondre à certaines règles. Il fallait que nous qui exploitons les routes nous puissions nous conformer au fait ides grosses machines circulent et que ces machines fonctionnent comme dans un chantier et que nous devons à tout moment ne fût-ce que essayer de mettre la barre très haut, nous sécuriser nous même. (…) Pour les motards qui roulent vaille que vaille sur la ville, qu’ils soient responsabilisés et instruits« 

De son côté le président provincial du comité des motocyclistes du Congo (CMCO/Kasaï ), Jean Paul Kazadi promet de soutenir les efforts du gouvernement provincial afin de réduire les multiples accidents de circulation :  » _Nous avons prévu qu’il y aie un recyclage de tous les motocyclistes, on va les identifier, on va leur donner des cartes et chaque moto aura au moins une nomenclature. Nous voulons connaître qui est taximan et qui ne l’est pas (…) »

Cette initiative vient répondre à l’appel récente de la population aux autorité d’ouvrir l’œil pour réduire les accidents de circulation.

Jonathan Bukasa Muamba depuis Tshikapa