RDC-SÉNAT : et Bijou Goya demanda pardon à Alexis Tambwe Mwamba

RDC-SÉNAT : et Bijou Goya demanda pardon à Alexis Tambwe Mwamba

8 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La plénière de ce jeudi 07 Mai 2020 à la chambre haute du parlement aura permis aux uns et aux autres de faire le rétropédalage et la paix.

En effet, après avoir accusé à tort ou à raison le président du sénat Alexis Tambwe Mwamba, la Sénatrice Bijou GOYA KITENGE a présenté ses excuses au cours de la plénière de ce jeudi 7 mai, et ce, au nom de toutes les femmes.

Pour rappel, à la plénière du mercredi 30 Avril dernier, Alexis Tambwe Mwamba s’en était pris à la Sénatrice Bijou GOYA KITENGE. S’était alors presque le début du dossier. Quelques heures après, dans une émission diffusée par différentes chaînes de télévision de la place, la Sénatrice répliquera au Président du Sénat, le traitant de  »Pervers’, et qu’il ne mériterait pas d’être  »Président du Sénat », en annonçant sur le champ une plainte à l’encontre du Président du Sénat, ainsi que la création d’une commission d’enquête à la chambre haute, pour vérifier en détails les modalités de passation du marché des réfections du nouveau bâtiment officiel du Sénat.

Pendant la séance tant attendue de ce jeudi, on assistera à un rétropédalage de la Sénatrice Bijou GOYA. Cela après le rejet par la plénière de sa demande pour la création d’une commission d’enquête la commission d’enquêtes, après que des éclaircissements aillent été donné sur le coût total des travaux ainsi que sur la société qui a gagné le marché conformément à la loi.

Ainsi, contrairement aux allégations faites par la Sénatrice GOYA, toutes les procédures de l’octroi d’un marché public ont été respectées. Difficile pour l’élue des élus du Haut Katanga de resister après que le président du Sénat ais présenté sa profonde désolation pour ses propos du 30 Avril dernier.

Résultat, Bijou GOYA KITENGE présente ses excuses également et regrette ses propos. Ainsi, Innocenté, Alexis Tambwe Mwamba, en véritable homme d’État, poursuivra la séance tout en arrachant le sourire de la sénatrice comme le ferait tout homme galant.

La Rédaction