RDC/Économie: enrichissement des Kabilas, un empire financier au cœur des pauvres

RDC/Économie: enrichissement des Kabilas, un empire financier au cœur des pauvres

4 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Joseph Kabila, le 4eme président congolais et fils de Laurent Désiré Kabila a cédé le pouvoir après 18 ans de règne absolu. A ces 18 ans, il faut ajouter les 4 ans de règne de son père, assassiné le 1er janvier 2001.

Le plus jeune président et retraité politique a, au cours de ses 18 ans réussi à asseoir son pouvoir, imposer la loyauté (en lui) comme maître mot, qualité première pour faire carrière autour de lui. Une manière de faire qui lui a value plusieurs pseudonymes dont le plus célèbre reste « Raïs » ( Chef en swahili, sa langue maternelle).

Cet homme au charisme terrifiant et au silence glaçant n’a pas malheureusement réussi à tenir plus longtemps sa fortune secrète. Les quelques documents découverts, dévoilent un scandale économique, un empire financier dont s’est constitué ce quadragénaire et 8 des membres de sa famille parmi lesquels on retrouve même son garçon mineur Laurent Désiré Kabila. Il y a également sa fille Sifa et sa femme, Marie-Olive Lembe connue pour ses multiples actions caritatives.

Ensemble, les Kabilas ont construit un réseau tentaculaire d’entreprises qui touche tous les coins de l’économie congolaise et a rapporté des centaines de millions de dollars à la famille, selon une enquête de Bloomberg News.

Kabila et ses frères et sœurs ont constitué un réseau commercial international s’étendant sur au moins 70 entreprises, selon cette même analyse de Bloomberg News de milliers de documents d’entreprise et de dossiers judiciaires ainsi que des dizaines d’entretiens avec des banquiers, hommes d’affaires, mineurs, agriculteurs et anciens fonctionnaires du gouvernement.

Alors que la loi congolaise n’interdit pas aux politiciens ou à leurs familles d’avoir des intérêts commerciaux, l’étendue de cet empire n’est devenue visible que récemment, dans les archives publiques et gouvernementales que les régulateurs congolais ont informatisées et consultables au cours des dernières années seulement.

Bloomberg News, avec le soutien du Pulitzer Center on Crisis Reporting , a retracé les intérêts des Kabilas en accumulant des archives de centaines de milliers de pages de documents d’entreprise qui montrent que sa femme, deux enfants et huit de ses frères et sœurs contrôlent plus de 120 permis de creuser or, diamants, cuivre, cobalt et autres minéraux.

Deux des entreprises de la famille possèdent à elles seules des permis de diamant qui s’étendent sur plus de 450 miles à travers la frontière sud-ouest du Congo avec l’Angola. Les membres de la famille ont également des participations dans des banques, des fermes, des distributeurs de carburant, des exploitants de compagnies aériennes, un constructeur de routes, des hôtels, un fournisseur de produits pharmaceutiques, des agences de voyage, des boutiques et des discothèques. Une autre entreprise a même tenté de lancer un rat dans l’espace sur une fusée.

Moïse Dix
Source : Blomberg.com