RDC/Sénat : les femmes du FCC desavouent la Sénatrice Bijoux Goya et dénoncent une victimisation féministe

RDC/Sénat : les femmes du FCC desavouent la Sénatrice Bijoux Goya et dénoncent une victimisation féministe

3 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Réunies ce dimanche 03 Mai 2020 pour examiner les contours de l’incident malheureux survenu lors de la dernière séance du Sénat, les femmes du Front Commun pour le Congo ont tenu à remettre à l’ordre la Sénatrice Bijoux Goya Kitenge.

En effet, dans une déclaration politique dont une copie est parvenue à votre rédaction, les femmes du FCC commencent par constaté qu’au cours de la dernière plénière du Sénat, la Sénatrice Bijoux Goya a pris la parole sans une autorisation préalable du président du et s’était livré à une escalade verbale injurieuse à l’endroit de l’honorable Alexis Tambwe Mwamba, Président du Sénat.

Par ailleurs, tout en fustigeant et en dénonçant la montée en puissance de la manipulation politique et la désinformation dans le but de discréditer l’image de marque de l’honorable Président du Sénat, les femmes du Front Commun pour le Congo ‹‹ rassurent l’opinion nationale et internationale que l’honorable Président du Sénat, Alexis Tambwe Mwamba, est respectueux de la dignité et de l’honneur de la femme, et y veillera tout au long de son mandat››.


Ces femmes du front commun pour le Congo réitèrent leur soutien indéfectible au Président du Sénat, Alexis Tambwe Mwamba, les femmes du FCC ‹‹prônent le respect des valeurs telles que l’honnêteté, la discipline, la loyauté et la moralité politique››.

Dans ce communiqué qui porte la signature d’une vingtaine de personnalité féminines de ce regroupement politique, le FCC semble rappelé à l’ordre la Sénatrice Bijoux Goya Kitenge, d’autant plus que, pour le Front Commun pour le Congo, la Sénatrice ne serait pas à son premier forfait, et qu’il n’y aurait donc pas lieu de crier à une quelconque victimisation féministe.

MWANIA Zacharie David