RDC/Rififi au sénat : Alexis Tambwe Muamba se fait descendre sur Twitter

RDC/Rififi au sénat : Alexis Tambwe Muamba se fait descendre sur Twitter

1 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Les propos irrespectueux de Alexis Thambwe Mwamba en l’endroit de la sénatrice Bijoux Goya Kitenge ont fait réagir les réseaux sociaux. Outre sur Facebook où les commentaires vont dans tous les sens, GrandJournalCd.net a sélectionné quelques tweets postés en direction de l’ancien ministre de la justice. Il ne va pas du tout aimer.

« M. Thambwe affirme donc avoir présenté au FCC une candidate dont le projet avoué aurait été l’enrichissement personnel. 1 L’a-t-il dit au FCC ? Sinon, pourquoi ? Si oui pourquoi l’a-t-on choisie ? 2 Quel est le sens de cet aveu? Cela ne fait-il pas de lui un complice en puissance ? » S’est interrogé Sindika Dokolo.

Pour le Député National Claudel Lubaya, l’acte posé hier au Sénat démontre que la République n’a plus de valeurs ni de repères.

« Écoeurant ! Ce scandale répugnant jette de l’opprobre sur l’institution Sénat, sur la République et la Nation. Il déshonore l’homme et porte atteinte à la dignité de la femme. La République n’a plus de valeurs ni de repères. Elle a entamé et accéléré sa décadence », a-t-il ajouté.

De son côté, le compatriote Emery Olengha, estime que l’orgueil de M. Thambwe Mwamba a dépassé ses limites.

« Contrairement au vin qui devient meilleur en vieillissant comparable à la sagesse qu’un homme gagnerait avec l’âge, pour Thambwe Mwamba c’est totalement l’inverse, son orgueil viral est devenu acide hautement toxique » s’est-il plaint pour sa part.

Au cours d’une séance plénière de ce jeudi 30 avril, Alexis Thambwe a humilié la sénatrice Bijoux Goya Kitenge, qui lui avait adressé un courrier lui demandant des éclaircissements sur la gestion de fonds destinés à la réhabilitation de la salle du congrès. Sans toutefois donner une réponse à la demande, Thambwe Mwamba a fait des révélations jusqu’au point d’affirmer que Mme. Ngoya Kitenge aurait solliciter son soutien pour devenir questeure de la chambre haute du parlement congolais.

Ce proche de Joseph Kabila est allé plus loin en affirmant du haut de la tribune que le FCC avait rejeté la candidature de Goya pour son incompétence et son immoralité.
La situation a créé la panique de tel point que la plénière s’est terminée en queue de poisson.

Gaston Kisanga