Journée Mondiale du Travail : À Kinshasa, des motocyclistes ont boudé le communiqué de Néné Nkulu

Journée Mondiale du Travail : À Kinshasa, des motocyclistes ont boudé le communiqué de Néné Nkulu

1 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Il était précisément 12 ( douze) heures dépassées de 30 ( trente ) minutes dans la capitale congolaise sous un climat frais. Ce 01 Mai, une journée dédiée aux employés du monde. En RDC, cette journée a été déclarée chômée et payée par le ministère de l’emploi, travail et prévoyance social au profit de la lutte contre le Covid-19.

Précisément, ici, sur le tronçon bilatéral Kasavubu – Kabambare dans la commune de Kinshasa, les roues de la vie semble normal même si la journée est déclarée fériée – rémunérée sur le sol congolais.

Des magasins ouverts, des dépôts des boissons faisant du monde, des bus plein du monde en service, des citoyens dans la rue. Une vie normale.

Quelques conducteurs des deux roues trouvés sur place se disent non concernés par cette mesure « chômée et payée » du Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Social. « Nous ne pouvons pas être content de cette décision. Certes la journée est déclarée chômée et payée sur toute l’étendue du territoire national ! Mais qui va nous payer notre manque-à-gagner de ce jour? Qui va nous payer ou nourrir nos familles ?  » s’interrogent – t – ils au micro de grandjournalcd.net.

D’autres même affirment, être à la merci de la tracasserie policière des agents de police affectés au site de Kabambare – Kasavubu. « Nous sommes tous les jours arrêtés par ces policiers de la maison communale de Kinshasa. Ils nous forcent à leur donner de nos billets verts à tout moment. Quand l’on n’en a pas, nous devenons l’objet de plusieurs arrestations » s’alarment les autres sans désinfectants, ni gants et des caches nez sous le menton.

Dan de Dieu KAYANDA.