RDC : troisième anniversaire de congo positif, le parti invite le gouvernement congolais a éradiquer les importations des produits vivriers.

RDC : troisième anniversaire de congo positif, le parti invite le gouvernement congolais a éradiquer les importations des produits vivriers.

29 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le parti politique congo positif continue à persister sur son souhait de voir le gouvernement congolais prendre une décision salvatrice de stopper toute importation des produits vivriers en République démocratique du Congo.

Dieudonné Nkishi président national de cette formation politique l’a fait savoir dans un message adressé à ses militants et ses militantes à l’occasion de son troisième anniversaire et de la journée internationale du travail du 1er mai.

Pour le parti Anti-Chomage, les importations des produits vivriers devraient être réduites si pas éradiquées en RDC à cause des méfaits qu’elles engendrent sur l’économie, la santé collective et sur les emplois des congolais.

« Aujourd’hui, même si la Nation n’a pas encore le courage de féliciter notre travail et de nous donner publiquement raison en suivant nos conseils, la nature, – nous ne nous en réjouissons évidemment pas outre mesure -, s’est chargée de se mettre de notre côté, pour amplifier notre message, celui de dire aux Dirigeants congolais d’abandonner la voie des importations pour celle de la production intérieure, seul gage pour offrir à nos compatriotes, la bonne vie qu’ils méritent sur cette terre bénie de la RDCongo » peut-on lire dans ce message.

CONGO POSITIF indique qu’avec cette pandémie du Codid-19, l’heure est favorable pour accentuer la pression sur les dirigeants congolais afin qu’ils prennent la courageuse décision qu’ils ont toujours redouté, celle d’éradiquer les importations notamment des produits vivriers et engager notre pays, sans tarder sur la voie de la production intérieure des produits vivriers de consommation de masse.

Car renchérit cette formation politique si cela n’est pas fait immédiatement, la famine couplée à la pandémie du Covid-19, seront plus que dévastatrices.

« Nous vous rappellons que bientôt c’est septembre, une période propice pour la saison A de culture du maïs qui est un de nos principaux aliments de base. Si nous nous y prenons vite, il sera possible de produire du maïs pour tous d’ici décembre 2020. Il est tard, mais pas trop tard pour implémenter l’expérience de Bukanga Lonzo sur des terres beaucoup plus fertiles et propices. » Conseille cette formation politique chère à Dieudonné Nkishi Kazadi.

Ivan Honoré