Kasaï central : le BCG préoccupé par la multivictimisation des femmes violées lors du phénomène Kamwina Nsapu

Kasaï central : le BCG préoccupé par la multivictimisation des femmes violées lors du phénomène Kamwina Nsapu

27 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le Bureau de Consultations Gratuites (BCG) du Barreau du Kasaï central se dit préoccupé de l’état des femmes violées en 2016 et 2017 dans la localité Mulombodi, commune de Kananga et dans la commune de Nganza, lors des évènements malheureux de Kamwina Nsapu par les forces de défense et de sécurité

Dans une note rendue publique ce lundi 27 Avril 2020, dont une copie parvenue à notre rédaction, ces femmes après avoir été violées, bon nombre d’entr’ elles se sont retrouvées atteintes du Virus Immuno Humain ( VIH, virus responsable du SIDA) et d’autres sont devenues veuves, rejetées par leurs familles et renvoyées de leurs maisons conjugales.

Raison pour laquelle le BCG juge que ces victimes ne devraient pas pénalement être considérées comme coupables de violations de la foi conjugale car ont été contraintes moralement et physiquement par une force irrésistible.

Vu l’ampleur de la situation, le bureau de consultations gratuites du barreau du Kasaï central exhorte les époux victimes indirects à recourir aux cérémonies et rites coutumiers afin de rétablir le lien réel supposé rompu entre la communauté et ses divinités à la suite de la souillure dont pourrait être couverte le crime allégué.

Le BCG encourage aussi la primauté du pardon entre les conjoints offensés et leurs épouses par l’accompagnement spirituel des leaders religieux.

Le BCG conclut pense qu’ abandonner ou répudier ces femmes c’est les rendre doublement victimes.

Ivan Honoré Mudiangombe