Kasaï Oriental : le syndicat de la Miba lance un cris d’alarme au chef de l’État concernant des promesses non réalisées

Kasaï Oriental : le syndicat de la Miba lance un cris d’alarme au chef de l’État concernant des promesses non réalisées

24 avril 2020 1 Par Grandjournalcd.net

La situation que traverse la société minière de Bakwanga, Miba préoccupe énormément les syndicalistes qui ne cessent de se plaindre et multiplier des messages d’alerte pour essayer de faire entendre leurs voix.

Dans un mémo dénommé « cris d’alarme » adressé au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi daté du jeudi 23 avril dernier, le syndicat de la Miba regrette que depuis qu’ils avaient été reçus par le chef de l’État le 30 janvier dernier à Kinshasa, et que promesses leurs ont été faites du jumelage entre la Miba et la Sacim étant donné que celle-ci exploite anarchiquement les réserves minières de la Miba, ensuite instruire le ministre de finance pour le décaissement de 47.000.000 dollars américain en vue d’accélérer la relance de la Miba, en attendant de trouver des partenaires crédibles pour atteindre cette objectif. Promesses jusqu’alors non réalisées, déplore ces syndicalistes.

Pour eux, la fin ultime de cette alarme est de forcer la main du chef de l’État à la suite de 174 mois d’arriérés de leur salaire afin qu’il trouve un montant convenable pour leur permettre de lutter contre le Covid19 et répondre à leurs besoins.

Elie Ngandu