Parlement : Francine Muyumba ne cache pas son malaise face à l’ordonnance du président Félix Tshisekedi dictant l’ordre du jour au parlement

Parlement : Francine Muyumba ne cache pas son malaise face à l’ordonnance du président Félix Tshisekedi dictant l’ordre du jour au parlement

22 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

«Notre démocratie est en train petit à petit d’être mise à mal dans un pays qui vit pour la première fois depuis l’indépendance son alternance politique pacifique et civilisée du pouvoir… L’ordre du jour ne peut qu’être fixé par les deux chambres. Et pourtant, nous observons l’imposition de l’ordre du jour au Parlement en violation du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs et entraîne par ricochet, la violation des prescrits de la Constitution », dénonce la sénatrice.

Après avoir reçu l’ordre du jour de la conférence des Présidents du Sénat, la sénatrice déplore que l’ordonnance du chef de l’État ait imposé au parlement des sujets traiter. Elle pense que cette façon de procéder , quoique en période d’urgence, met en mal le principe Constitutionnel de séparation des pouvoirs.

« Nous en voulons pour preuve, la limitation par la dernière ordonnance du Président de la République intimant l’ordre au parlement de statuer uniquement sur l’autorisation de la prorogation de l’État d’urgence alors qu’au dernier alinéa de l’article sus visé il est reconnu également au Parlement le pouvoir de mettre fin par une loi et ce, à tout moment, à l’État d’urgence », ajoute-elle.

« Le Parlement jouit de ses prérogatives constitutionnelles de se réunir pour accompagner l’État d’urgence par l’adoption d’une loi de mise en application, conformément au règlement intérieur de chacune des chambres  » rappelle-t-elle.

Moïse Dix