Rutshuru : 3 personnes tuées et une autre blessée dans une attaque des hommes armés dans les villages nyesisi et kabindi

Rutshuru : 3 personnes tuées et une autre blessée dans une attaque des hommes armés dans les villages nyesisi et kabindi

21 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Au total, trois personnes toutes des civils ont été tuées et une autre blessée au cours d’une attaque armée des personnes non identifiées dans les villages de nyesisi et de kabindi dans la nuit du dimanche 19 avril à ce lundi 20 avril 2020, respectivement dans le groupement de Rugari et de jomba, nous sommes dans le territoire de Rutshuru. Cette alerte est de l’organisation AFRIKA AMANI.

Selon cette organisation qui nous livre la nouvelle, des bandits ont surgi dans le village de nyesisi, ils ont opéré en toute quiétude avec les armes blanches et à feu. ils ont cambriolé plus de cinq ménages avec de tués 2 personnes et d’en blessés une autre à la machette.

Très loin encore, dans le groupement de jomba, localité kabindi dans le village qui porte le même nom, d’autres bandits ont opéré dans l’entité, ils ont tués un civile qui aurait résisté à se faire kidnappé par ces inciviques.

Ce que condamne l’organisation AFRIKA AMANI et parle d’une situation incontrôlable sur toute l’étendue du territoire de Rutshuru :

« La situation est devenue incontrôlable sur toute l’étendue du territoire de Rutshuru. Il ne se passe pas une nuit sans qu’on enregistre les cas d’assassinats, des pillages ou d’enlèvements des civils. La population est contraint de vivre la peur au ventre. C’est inacceptable et incompréhensible. L’autorité et l’armée doivent prendre les choses en mains », explique Monsieur Faustin nkiko responsable de cette organisation en province.

À en croire cette organisation des défenses des droits humains, des actions pacifiques vont être planifier dans les jours à venir pour obliger le gouvernement à restaurer la paix et la sécurité à Rutshuru
, « nous allons appeler la population à la désobéissance fiscale , si l’armée , la police et les autorités compétentes ayant dans leurs attributions la sécurité, ne parviennent pas à restaurer la sécurité sur toute l’étendue du territoire de Rutshuru. On ne peut pas aspiré un développement éducationnel durable, si la population n’est pas en paix » Faustin nkiko.

Et d’ajouter , « les populations civiles doivent aussi avoir confiance à l’armée. Surtout collaborer avec les forces de l’ordre et signaler tous les mouvements suspects aux forces de l’ordre dans le temps raisonnable ».

L’organisation AFRIKA Amani appelle l’armée à intensifier ses opérations de traque des tous les bandits des grands chemins qui continuent à endeuiller la population.

Jean Claude Kalere