Grabuge au parlement : le député Jean Jacques Mamba demande la démission du vice-président Jean-Marc Kabund

Grabuge au parlement : le député Jean Jacques Mamba demande la démission du vice-président Jean-Marc Kabund

21 avril 2020 1 Par Grandjournalcd.net

Le droit de réponse exercé par Jean-Marc Kabund à l’endroit du président du sénat à propos de la nécessité ou pas de la convocation d’un congrès a laissé un goût amer au sein de la classe politique et parlementaire. Si Kabund a eu raison , force de la confirmation de la Haute-Cour, que l’état d’urgence décrété par le président Félix Tshisekedi était exceptionnellement urgent, ses allégations sur le montant de 7 millions de dollars américains à mobiliser pour tenir un congrès se sont finalement avérés hypothétiques.

Après le démenti de l’honorable président du sénat, le député Jean-Jacques Mamba voulait des explications à l’endroit du vice-président Jean-Marc Kabund à propos de ses affirmations. Fautes d’une réponse adéquate, cet ancien porte-parole du MLC ( Mouvement pour la Libération du Congo) demande au président ai de L’UDPS de démissionner du bureau de l’Assemblée nationale. « Vous n’avez pas été en mesure de fournir le budget et éléments que je vous ai demandés et la raison est simple, vous avez affabulé sur les 7 millions USD pour ameuter les auditeurs et décrédibiliser tous ceux et celles de vos collègues qui en toute liberté et responsabilité pouvaient avoir un avis contraire » lui reproche-il.

« Je considère que cette attitude ne correspond pas à la hauteur qu’exige votre fonction et je suggère de ce qui précède votre démission du bureau » fait-il savoir en espérant que l’UDPS trouve un autre membre qui puisse le remplacer en endéans 48 heures. « l’UDPS est un parti qui force le respect, je crois en sa capacité de nous présenter un autre collègue succeptible d’agir dans le respect de la déontologie aux fins de maintenir le prestige de notre institution » suggère-t-il avant de conclure :

« L’article 31 de notre règlement intérieur sera activé si dans 48 heures vous ne tirez pas les conséquences de la présente » a fait savoir Jean-Jacques Mamba, député national.

Moïse Dix