Kinshasa/Covid19 : Wickler Engwanda se réjouit des avancées décisionnelles de dernières minutes dans la ville de Kinshasa

Kinshasa/Covid19 : Wickler Engwanda se réjouit des avancées décisionnelles de dernières minutes dans la ville de Kinshasa

19 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

« Les données en notre possession confirme bel et bien la thèse d’une distribution très lente du Coronavirus et l’extension maîtrisable du COVID-19. À l’aube de la fin de l’état d’urgence proclamé par le Président de la République et la perspective d’une éventuelle prorogation » tel est l’avis d’ENGWANDA ADJUBA Wickler, Chef de travaux et ancien candidat député provincial dans la circonscription de Ngaliema sous le label NOGEC – Regroupement Politique, se réjouit des avancées décisionnelles de dernières minutes, dans la ville de Kinshasa, qui corroborent les idées qu’il avait émises dans la tribune que nous lui avons accordé ce mercredi 15 avril 2020. http://grandjournalcd.net/2020/04/15/rdc-covid-19-wickler-engwanda-propose-une-adaptation-des-mesures-au-niveau-de-contamination-selon-le-contexte-du-pays/


Ce scientifique, membre du corps au sein de la Faculté de droit de l’Université Protestante au Congo, qui avait soutenu que si le week-end on atteint pas plus de 600 cas, cela traduira une regression de la contagion, se félicite donc de la capacité du peuple congolais à faire face à ce genre de fléau, ebola nous ayant servi de cas pratique. Il y a donc, au vu de la situation actuelle moins alarmante, lieu d’adapter les mesures accompagnant l’état d’urgence à la situation réelle de la maladie COVID-19, qui n’a pas atteint le niveau d’une épidémie en R.D. Congo, après plus de 40 jours depuis le premier cas révélé. Pour lui, la prorogation de l’État d’urgence sanitaire devra se faire dans le respect des dispositions de l’article 144, alinéa 4 de la Constitution. Pour ce faire, il propose ce qui suit:

1. Que l’état d’urgence sanitaire, ainsi que les mesures administratives qui l’accompagnent, ne soient prorogés que sur l’étendue de 5 provinces qui sont jusque-là concernées par le COVID-19;

2. Que les provinces concernées soient placées en quarantaine;

3. La reprise des transactions interprovinciales entre les 21 provinces non concernées;

4. La levée des mesures administratives, assouplissement de la distanciation sociale,dans les provinces non concernées au début du mois de mai, dont la reprise des cours au niveau primaire et secondaire d’abord et vers la mi-mai au niveau universitaire… ;

5. Que le Gouvernement réfléchisse sur la possibilité de rétablir les connexions aériennes entre la ville de Kinshasa, les 4 provinces infectées et le reste des 21 provinces non concernés, en soumettant les voyageurs à un dépistage obligatoire 48 heures avant le vol et à une désinfection des bagages avant son embarquement;

  1. Les frontières nationales resteront fermées, sauf autorisation particulière d’entrée sur le territoire à des personnes préalablement dépistées, et ce, jusqu’à la maîtrise de la pandémie du COVID-19
    Le Chef de Travaux ENGWANDA ADJUBA Wickler remercie les autorités gouvernementales et provinciales d’avoir pris en considération ses recommandations publiées dans notre édition du 15 avril 2020 et leur demande d’aller encore un peu plus loin de sorte à imprimer une marque nationale dans la lutte contre le COVID-19. Le schéma européen de lutte contre le COVID-19 est tributaire du nouveau de propagation enregistrée et les mesures prises par les Européens connaissent un accompagnement économique et financier sans précédent, conclut-il

La Rédaction