Congo-Brazzaville/Santé-Covid19 : les journalistes s’enquièrent des réalités des centres de prise en charge.

Congo-Brazzaville/Santé-Covid19 : les journalistes s’enquièrent des réalités des centres de prise en charge.

19 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Depuis l’annonce du premier cas du Covid-19, le 14 mars 2020 et la décision de la prise en charge de nouveaux cas par les autorités congolaises, aucun média n’a visité ces sites, d’où la visite guidée organisée par le comité technique de la riposte de la pandémie, ce 18 avril 2020, des sites retenus à l’attention des medias.

Dans les deux sites visités, à savoir le centre de l’hôtel la concorde de Kintelé et de la clinique médicale Albert Leyono, les professionnels des médias ont pu voir et avoir toutes les informations relatives à la prise en charge au coronavirus.

A l’hôtel de la concorde de Kintelé, premier site visité, d’une capacité de 200 lits, dédié à la prise en charge des cas asymptomatiques, avec 25 contaminés dont 20 hommes et 5 femmes admis à ce jour, les journalistes ont eu des explications de la part du Dr Jean-Claude Emeka, président de la commission communication du comité technique de la ripose de la pandémie. Ce dernier à déclaré :  » le centre de Kintelé qui était, avant tout, réservé à la mise en quarantaine des personnes qui revenaient de la Chine, à l’époque, l’épicentre de Covid-19 pour des mesures de prévention. Suite à la propagation du virus en Europe, le centre reçoit désormais les malades asymptomatique, positifs au Covid-19, mais je montrant pas de symptômes et ne nécessitant pas l’hospitalisation, mais un suivi médicalement. Pour la seule raison que nous ne sommes pas rassurés qu’un cas asymptomatique peut respecter le protocole thérapeutique chez lui a la maison. Leur présence dans ce site a pour but d’augmenter les chances de comptes la chaine de contamination ». a conclu le Dr Emeka.

Selon le Dr Michel Sapoulou, Coordonnateur des soins dans les sites de prise en charge, les cas diagnostiqués positifs sont traités pendant 10 jours à l’issue duquel un nouveau test est réalisé pour s’assurer que le malade ne porte plus le virus avant de le déclarer guéris. Avant d’ajouter qu’au cas où un contaminé asymptomatique présenterait des signes pouvant dégrader son état de santé, le malade est transféré dans un des centres consacrés à la prise en charge des symptomatiques, à savoir le CHU et la clinique Leyono.

A la clinique, les journalistes ont eu un briefing de la part du Dr René Soussa Gadoua, Coordonnateur du centre de prise en charge de Leyono. « le centre de Leyono reçoit les malades avérés ». Selon M. le Coordonnateur

S’agissant des rumeurs d’évasion de certains malades, le Dr René Soussa à dementi cette rumeur : « aucun malade ne s’est évadé de la clinique médicale Leyono ».

A noter qu’à ce jour, la République du Congo compte 143 cas contaminés sont 11 guéris et 6 décès.

Wilfrid LAWILLA