RDC : « C’est un mensonge de parler de 7 millions de dollars pour la tenue d’un congrès » réplique Alexis Tambwe Mwamba

RDC : « C’est un mensonge de parler de 7 millions de dollars pour la tenue d’un congrès » réplique Alexis Tambwe Mwamba

13 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

« Des demain (lundi), je prendrais langue avec la présidence de l’assemblée nationale pour arrêter les modalités d’organisation du congrès », déclare sur TOP CONGO FM, le président du Sénat.

Refusant de commenter les propos tenus par 1er vice-président de l’assemblée nationale dans l’émission FACE À FACE, en réaction aux siens tenus la veille, Alexis Thambwe Mwamba confirme que le congrès se tiendra bien juste après la fin des travaux de désinfection du palais du peuple.

Il est faux de parler de 7 millions de dollars

Le président du Sénat précise qu’il est faux de dire que le congrès coûtera 7 millions de dollars au Trésor Public.

Au premier vice-président de l’assemblée nationale qui affirme que pareil congrès aura un tel coût, Alexis Thambwe rétorque, « nous sommes des gens responsables, nous aurons un congrès en ne dépensant pas autant que ceux que l’état voulait dépenser pour l’an 1 de l’alternance »

« Il n’y a pas eu de concertation »

Alors que Jean-Marc Kabund affirme que le président de la république s’est bien concerté avec les présidents des deux chambres et le premier ministre avant de proclamer l’état d’urgence, Alexis Thambwe Mwamba confirme à TOP CONGO avoir « été appelés pour nous faire part des mesures administratives urgentes que le chef de l’état comptait prendre, mesures qui ne donnaient pas lieu à polémique ni débat et ne faisaient pas référence à l’état d’urgence ».

L’article 85 de la constitution prévoit, « lorsque des circonstances graves menacent, d’une manière immédiate, l’indépendance ou l’intégrité du territoire national ou qu’elles provoquent l’interruption du fonctionnement régulier des institutions, (que) le Président de la République proclame l’état d’urgence ou l’état de siège, après concertation avec le Premier ministre et les Présidents des deux Chambres.. »

Jean-Marc Kabund, qui dit avoir participé le 24 mars 2020 à la réunion interinstitutionnelle au cours de laquelle le sujet a été traité, affirme qu’il en a bien été question.

« Je vous confirme qu’il ne nous a jamais consulté pour l’hypothèse de la proclamation d’un état d’urgence que nous avons appris comme tout le monde le soir à la télévision », a redit à TOP CONGO FM, Alexis Thambwe Mwamba.

Au cours de l’émission FACE À FACE SPECIAL du samedi 11 avril, le président du Sénat a estimé que l’actuel état d’urgence l’était « de fait », mais qu’il ne souhaitait pas faire de juridisme, vu l’urgence.

« Il faut que l’assemblée nationale et le Sénat travaillent ensemble, nous ne voulons pas de crise des institutions dans un moment comme celui-ci (crise de coronavirus), cela serait totalement irresponsable ».