Kinshasa/CODIV-19 : En reportant le confinement, Ngobila joue une comédie à la « Saïsaï »

Kinshasa/CODIV-19 : En reportant le confinement, Ngobila joue une comédie à la « Saïsaï »

27 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le ridiculise ne tue pas en République Démocratique du Congo. Alors que le pays est menacé par le corona virus, cette pandémie qui a déjà emporté cinq âmes dans la capitale, les autorités de Kinshasa elles ont opté de jouer du « Nitendo » à l’hôtel de ville.

Tenez! Dans un communiqué rendu public dans la soirée de ce vendredi, le Gouverneur de la ville de Kinshasa vient de se dedire en reportant sine die le confinement total de la population kinoise en raison de Corona virus comme annoncé il y a 24 heures. Cause? Des spéculations sur la hausse des prix des biens de première nécessité. Sans en tenir compte, le Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka vient de mettre à nu et l’amateurisme et l’incompétence de son gouvernement de faire face à la pandémie.

D’abord, si les spéculations de la hausse du prix étaient vraies comme mentionné dans le document, la meilleure des choses serait alors de consulter les opérateurs économiques et donner des instructions qui correspondraient avec la situation de l’heure. Et dans cette même lignée suspendre les opérateurs qui ne respecteraient pas les règles.
Chose qui n’a jamais été faite. A ce niveau, il y a lieu d’affirmer aussi qu’il se pose un problème de manque de maîtrise de la situation économique de la capitale qu’il dirige depuis plusieurs mois.

Une comédie à la « Saïsaï »

Après ce report, plusieurs kinois s’interrogent sur la capacité des autorités à faire face au Corona virus qui a ravagé des grandes nations du monde. Certains d’entre eux parviennent à avoir même des doutes sur la présence ou non du CODIV-19 dans la capitale Kinshasa. Ce qui serait logique bien que ça ne soit pas le cas. D’autant plus que les habitants de Kinshasa n’ont jamais été aussi confus. Faut-il continuer à croire aux paroles des autorités ou pas? Surtout que la décision vient d’être reportée à 24 heures jours de son annonce avant son application ce samedi comme si l’épidémie était déjà à sa fin.

Si la France, les USA, l’Allemagne et l’Italie n’ont pas eu le temps de maîtriser la situation, en RDC tout est encore possible.
L’heure est grave chers politiques. Voici donc le temps de prendre les choses en mains avant que le pire n’arrive. Avec le peu de cas déjà enregistrés, le pays peut encore se relèver et anéantir la pandémie dont les effets d’annonce inquiétants.

Un bon entendeur s’aligne !

Gaston Kisanga