Ituri: Ngudjolo, le seigneur de guerre de CODECO tué par l’armée

Ituri: Ngudjolo, le seigneur de guerre de CODECO tué par l’armée

27 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Lors d’un point de presse tenue ce vendredi 27 mars 2020 à Bunia, le commandant du secteur opérationnel dans la province de l’Ituri, le général Yav Avula a annoncé la mort du seigneur de guerre, Justin Ngudjolo, chef d’état-major général de la milice dénommée Coopérative de Développement du Congo ( CODECO).

Ce milicien a succombé de suite de ses blessures après des violents combats qui ont opposé l’armée congolaise à sa milice CODECO, jeudi matin 26 mars 2020 à Mokpa, dans le secteur de Walendu Piti, territoire de Djugu, d’après les sources des Fardc dans cette région.

Le général Yav Avula parle d’une dizaine des miliciens qui ont perdu la vie lors des violents affrontements dont le seigneur de guerre de CODECO Ngudjolo, son épouse et ces cinq (5) gardes rapprochés et un militaire de l’armée congolaise.

« Votre armée a neutralisé un chef d’état-major général du mouvement CODECO, le fameux Ngudjolo Innocent Mapa alias Ngudjolo Justin Duduko. Il y’a son commandant bataillon, monsieur Driti et ces cinq (5) gardes rapprochés ont été neutralisés, il y’a également, 5 autres gardes rapprochés de ce monsieur Ngudjolo, son épouse et deux chauffeurs, c’est-à-dire au total nous avions neutralisé dix assaillants dont Ngudjolo lui-même et son épouse et ses collaborateurs. Nous avions aussi perdu un militaire au grade de sergent paix à son âme » a expliqué le général Yav Avula.

Le commandant du secteur opérationnel des Fardc en Ituri annonce aussi l’arrestation de quatre (4) cadres de cette milice.

« Sur la liste, il figure d’abord l’arrestation du cerveau moteur de la CODECO, M. Tsieni et son collaborateur Amuli Adriko dans la nuit du 17 au 18 mars 2020 au village ALA. Pendant la même période, deux autres éléments de la CODECO ont été arrêtés. Il s’agit du commandant compagnie Bédo Ézéchiel et la neutralisation du chargé des opérations et ravitaillement de ce mouvement, M. Ngalo. Il a été arrêté au niveau de Tsele, confirmant la suprématie des FARDC sur les hors-la-loi », a dit le général Yav Avula Ngola Robert.

Il continue à appeler la population à collaborer avec les forces armées de la République démocratique du Congo ( FARDC) en dénonçant les ennemis de la paix. Il met en garde tous ceux qui vont tenter de démoraliser les militaires engagés sur la ligne de front.

Jonathan Kataliko