Kasaï central-COVID19 : Les taxis-motos foulent au pied la décision de Martin Kabuya

Kasaï central-COVID19 : Les taxis-motos foulent au pied la décision de Martin Kabuya

26 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Pour prévenir contre la propagation du Coronavirus dans la province du Kasaï central, le gouverneur Martin Kabuya avait dans un arrêté du week-end dernier, entériné les mesures préventives prises par le chef de l’État Félix Tshisekedi, en y ajoutant quelques unes vu le contexte de la province.

Parmi elles, il l’interdiction de transporter deux personnes(Clients) au bord d’une moto par les taxis-motos.

Cette disposition reste jusque là non respectée par les conducteurs à motos.

Selon la ronde effectuée sur les grandes artères, des points chauds d’arrêts et stationnement de motocyclistes, le transport en commun se fait comme d’habitude sans tenir compte de la mesure de l’autorité provinciale. Ils transportent toujours deux à trois personnes comme d’habitude sans tenir compte de la situation actuelle.

Interrogé, ils disent, contraints de transporter plus d’une personne vu la conjoncture économique qui prévaut dans la province, la hausse du prix des produits pétroliers et surtout le recouvrement forcé amorcé par la SONAS.

Pour eux, obtempérer à cette décision ne leur permettra pas de maximiser leurs recette journalières.

Certains indiquent même que la propagation de cette maladie ne tiendra pas compte du nombre de clients à transporter.

« Nous faisons face à un faible taux de maximisation de nos recettes journalières depuis un temps, de la hausse du prix de l’essence et du recouvrement forcé de la taxe de SONAS. Et nous interdire de transporter deux ou trois personnes sur nos motos est encore sacrilège de la part du gouverneur, car il nous est impossible de nous en sortir.
Pour éviter la propagation il nous faut prouver de transporter plus de deux personnes ? Alors comment nous allons découvrir que l’unique client que nous transportons n’est pas contaminé ?? » s’interrogent-ils.

Ivan honoré Mudiangombe