RDC/Covid-19: Des membres du Gouvernement atteints, tout Kinshasa désormais dans la peur (Dossier)

RDC/Covid-19: Des membres du Gouvernement atteints, tout Kinshasa désormais dans la peur (Dossier)

19 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Ici l’on ne parle pas de l’Allemagne, de la Chine encore moins de la France. Il s’agit de la République Démocratique du Congo, où certains membres du Gouvernement ont été atteints du Corona Virus.

Des membres du gouvernement en plein conseil des ministres

En tête nous avons la ministre de l’économie nationale et son directeur de cabinet adjoint qui seraient déjà placés en quarantaine. De sources parlent déjà de 9 autres ministres détectés positifs après le test qui leur serait effectué sur demande du chef de l’État.

Oui l’heure est grave comme l’a dit Félix Tshisekedi dans son adresse à la nation sur l’état de la pendémie. Le Corona virus, est bel et bien sous nos yeux. Pas la peine d’en faire une polémique mais il est plutôt temps s’unir comme un seul homme et veuiller au respect des mesures prises par le Président de la République.

Félix Tshisekedi serrant la main à la ministre du travail

Loin d’être des prophètes de malheur,  » le virus chinois » ou encore  » l’ennemi invisible » comme les surnomment déjà Trump et Macron, doit désormais mettre les kinoises et kinois dans la peur et voici les raisons :

  1. Si la ministre et son dircab ont été testés positifs au Corona virus, cela suppose qu’ils sont à la base de la contamination de 9 autres ministres et 2 directeurs de cabinet plusieurs autres membres du gouvernement qui le sont déjà. Des journalistes qui couvrent le ministère, les conseillers, huissiers et cie auraient d’une manière ou d’une été en contact avec les personnes atteintes.
  2. En deuxième lieu l’on peut se pencher sur la présence de Madame Accacia Bandubola au conseil des ministres du 17 mars dernier avec le chef de l’État, le premier ministre et ses collègues ministres. Et avec l’emplacement de la salle du conseil où les sièges sont rapprochés les uns les autres il est difficile et voire même impossible de ne pas parvenir à un contact physique sans compter le poignée de main, les accolades de courtoisie. En ce sens, il n’est pas donc un péché de supposer que le nombre de cas risque de subir une augmentation d’autant plus que le conseil a eu lieu sans le port des masques.
  3. Quid des journalistes, des agents, des policiers du ministère ? Et Bein là aussi ça craint. Les hommes des médias habitués à prendre part dans plusieurs activités publiques notamment des conférences, matinées politiques et que sais-je encore, seraient l’une des causes de la propagation du virus, en cas de contamination bien sûr.

L’heure est grave comme le dit souvent Boketchou premier. C’est amusant n’est-ce pas? Ah oui, cette fois-ci il ne s’agit pas de  » ya Laurant » mais plutôt d’une menace et urgence sanitaire à laquelle l’humanité toute entière fait face. Les Kinois tout comme la population congolaise dans son ensemble sont appelés à suivre les mesures d’hygiène pour se protéger contre le virus. Dans le cas contraire, le pays risque de connaître la pure situation sanitaire alarmante sans précédent.

Ne nous voilons pas la face, la RDC n’a pas des matériels nécessaires pour faire face au Corona Virus si le nombre de cas sera revu à la hausse comme en Italie et en Allemagne. D’où la seule voie pour échapper au malheur demeure le respect des dispositions du Président et les règles d’hygiène nécessaires recommandées par l’OMS.

Gaston Kisanga