Éditoriale: Corona virus ou la phobie d’une contagion enchainée

Éditoriale: Corona virus ou la phobie d’une contagion enchainée

19 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Mal venue, non invité et surtout importé, le nouveau corona virus circule déjà dans la capitale telle l’ange de la mort, faucheuse en main en quête de sang et de deuil.
Ce nouvelle envahisseur au forma microscopique est arrivé par la grande porte comme si elle y était invitée par les frontières extrêmement poreuse de la Rdc, passe partout pour tous nocifs et clando, tant la largesse du sourire africain y trône sous forme d’hospitalité légendaire.
On pourra beau blâmer le personnel commis à cette tache (même si il n’est pas loin de toute innocence) il faut aussi inscrire à leur décharge le fait que le sous-équipement au frontière est un réelle handicap pour nos aéroport appartenant jusqu’ à ce jour à un autre âge. Qu’avons-nous comme matériel médicale de télédétection ? C’est une question pertinente à laquelle le docteur ETENI devra répondre dans les tous prochains jours.
Covid-19 couronne à la main est entré foulant presque un tapis rouge et multipliant ses révérences ci et là ! L’officiel a pris du retard et a perdu du crédit au point ou jusqu’à présent le citoyen lambda n’a pas encore pris la mesure de la menace et ce, malgré le ton sec et solennelle du président de la république dans son discours tant attendu de 13 décisions ! Décisions politiques prises visage fermé, frôlant la constipation, mais décisions au contour légale encore inconnu !
Le président agit par ordonnance selon la constitution et non par message télédiffusé ! Est-ce que ces mesures feront l’objet d’arrêté ou décret ? Nous n’en savons rien jusqu’à ce moment, peut être que par la magie du politique made in Congo, on est encore en train de chercher les mots qui conviennent pour ces décisions impopulaires comme son auteur l’a lui-même indiqué.
En plus de cela toutes ces décisions limitant les droits et libertés des citoyens vont bien souffrir du manque de soubassement constitutionnel ; la loi mère, en effet, est très regardante sur ce qui concerne la protection des droits et libertés du citoyen, même pour « FATSHI TO TONDI YO TSE ».
« Monsieur le président prière regarder un tout petit peu du côté des articles 85, 144 et 145 de la constitution parlant de l’Etat d’urgence »
Il faut croire, sans coup férir et à la panique visible du bâtiment abritant le gouvernement de la RDC, que le loup est dans la bergerie et que cette maladie sans vergogne sait sauter les classes sociales et réduit à la simple expression dignitaire et citoyen tous obliger de se soigner chez soi, dans des hôpitaux dont les possesseurs du pouvoir n’ont eu grés d’entretenir à cause de leurs avions médicalisés et leur soins spéciaux à l’étranger
Le corona virus est un mal de plus que le fils de Maman Marthe doit affronter dans un combat épique mais cette fois ci au corps à corps,… je dis bien le loup est dans la bergerie !

BOTAMBA SESE SEKO