Tshikapa: L’UCOFEM/Kasaï s’engage à sensibiliser les femmes rurales et vulnérables sur leurs droits

Tshikapa: L’UCOFEM/Kasaï s’engage à sensibiliser les femmes rurales et vulnérables sur leurs droits

16 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

En marge de la journée internationale de la femme célébrée le 08 mars de chaque année, l’union congolaise des femmes des medias (UCOFEM/Kasaï) a en partenariat avec la MONUSCO, sensibilisé les femmes prisonnières sur leurs droits en tant que prisonnières.

Sur place les locataires de la maison carcérale de Tshikapa ont bénéficié de la part des femmes des medias quelques pièces d’étoffes, des pagnes et des vivres.
« Nous étions à la prison central, nous étions allé visiter les femmes prisonnières de la prison centrale de Tshikapa . On a fait cet acte d’amour pour ces prisonnières vues les conditions inhumaines dans lesquelles elles vivent. Dans notre colis il y avait les vivres, il y avait les pagnes parce que vous savez nous sommes au mois de la femme , et les femmes prisonnières nous ont demandé de les amener les désinfectants pour garantir les conditions dans lesquelles elles se lavent et dorment.» a expliqué à grandjournalcd.net Bety MUKUBAYI vice présidente de cette association .
Elle a cependant avoué que L’UCOFEM/Kasaï reste toujours mains tendue à toute éventuelle aide pour soutenir cette structure à effectuer plusieurs autres activités que contient son agenda en faveur de la femme.
« Nous demandons à ceux qui le peuvent de nous soutenir, on n’a pas vraiment une main forte derrière nous , on a déposé un projet à la MONUSCO parce que c’est elle qui a toujours accompagné les actions de l’UCOFEM et nous attendons la réaction de leur part ;malgré nos maigres moyens nous contribuons entre nous comme la bible nous dit que celui qui a deux peut partager avec celui qui n’en a pas c’est pourquoi nous avons opté d’aller communier avec les femmes rurales des groupements incorporées»
L’opération a eu lieu à l’occasion d’une activité de l’unité d’appui d’administration pénitencier congolaise de la MONUSCO organisée sous le thème «congolais et congolaises, levons nous pour défendre les intérêts de femme »

Jonathan Bukasa