Sankuru: le président de l’Assemblée provinciale interpellé brièvement pour viol puis relâché, il se dit calme et serein

Sankuru: le président de l’Assemblée provinciale interpellé brièvement pour viol puis relâché, il se dit calme et serein

11 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le président de l’Assemblée provinciale du Sankuru a été interpellé depuis hier pour une affaire de viol sur une fille. Il a passé quelques heures au commissariat de police avant d’être relâché quelques heures plutard. Contacté par la rédaction du Grand Journal, Benoît Olamba qualifie d’irrégulière sa brève interpellation sur  » un prétendu viol qui n’en est pas un mais la situation a été rapidement réglée » a-t-il rassuré.

Selon ce député c’est un  »Coup monté par mes adversaires politiques dans le seul but de ternir mon image. Vous connaissez les turbulences politiques que traverse notre province, les tireurs de ficelle ne sont à chercher ! » denonce-t-il avant d’assurer qu’il reste  » serein et calme parce que je ne me reproche de rien. » a-t-il conclu.

Rappelons que la province de Sankuru passe des moments de turbulences politiques énormes. Tout est parti des dernières convocations du gouverneur mukumadi par l’assemblée provinciale. Convocation  » boudée » (selon les élus locaux) par le chef de l’exécutif de la province qui a été au même moment convoqué à Kinshasa. Depuis, l’ambiance entre le président de l’Assemblée provinciale et le gouverneur a cessé d’être bon enfant.

Moïse Dix