Exclusivité : « si je suis encore en vie c’est parce que j’ai été évacué d’urgence par la Monusco à l’insu des autorités du pays », révèle le Reverand Pasteur Ekofo

Exclusivité : « si je suis encore en vie c’est parce que j’ai été évacué d’urgence par la Monusco à l’insu des autorités du pays », révèle le Reverand Pasteur Ekofo

9 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le Reverand François Ekofo, l’un des pasteurs de l’Eglise du Christ au Congo ( ECC) a fait des révélations sur la situation qu’il a traversé en début 2018 l’ayant poussé à l’exile aux États-Unis.

 » Si je suis encore en vie aujourd’hui c’est parce que j’ai été évacué d’urgence du pays
par la Monusco à l’insu des autorités du pays », a-t-il déclaré le dimanche 8 mars au cours d’une rencontre qu’il a eue avec la diaspora congolaise vivant dans la ville de Waterloo aux États-Unis.

A l’en croire, après le culte du 16 janvier 2018 organisé pour commémorer le décès de M’zee Laurant Désiré Kabila, l’homme de Dieu avait vu sa vie être menacée par les services de renseignement du régime passé.

« A l’époque je m’occupais de l’administration de l’église lorsque la Fondation M’zee Laurant Désiré Kabila m’a contacté pour organiser un culte en sa mémoire. Pendant la prédication je ne voyais personne devant car je m’intéressais seulement à ce que le seigneur me disait de faire. Et c’est après le service que je me suis rendu compte que ma vie était en danger quand j’ai vu des gardes envoyés par les Nations unies m’escorter jusque chez moi et m’ont dit que je devais quitter le pays en toute urgence sinon j’allais être arrêté par les services des renseignements », a-t-il dit. Il a ainsi révélé qu’après le culte, il avait reçu plusieurs coups de files dont ceux de Moïse Katumbu, Boketchou Premier et tant d’autres personnalités voir même certains responsables de l’ancien régime pour le féliciter.

Pour une petite histoire, le Reverand François Ekofo, c’est l’homme qui a réussi à dénoncer à haute voix, les failles du régime Kabila. En présence de l’ancienne première dame, des chefs d’entreprises, et certains ministres de l’époque, le Pasteur Ekofo avait mis un accent particulier sur la nécessité de l’amélioration des conditions socio-économiques de la population. Chose qui avait été mal perçue par le régime précédent.

Répondant à une préoccupation sur ses relations avec le nouveau pouvoir, le Pasteur a précisé que plusieurs proches du Président Félix Tshisekedi l’ont déjà contacté pour lui demander de retourner au pays mais, dit-il le moment n’est pas encore arrivé.

« En étant en alliance avec ceux de l’ancien régime, je peux dire que l’actuel Président a fait un faux pas. Et il sera difficile pour lui de changer les choses car ce n’est pas du bâton magique qu’il va utiliser. Déjà, plusieurs de ses proches m’ont déjà contacté me sollicitant de retourner au pays avec toutes les garanties mais j’ai dit non pour le moment, j’attends d’abord que Dieu m’oriente après nous verrons »

Gaston Kisanga, correspond du grandjournalcd.net aux États-Unis.