RDC – Ministère du Budget : 40% de rétro-commission exigé par le conseiller T. Ikamba avant de faire passer un dossier

RDC – Ministère du Budget : 40% de rétro-commission exigé par le conseiller T. Ikamba avant de faire passer un dossier

3 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le conseiller en charge des dépenses courantes au ministère du budget, Thierry Ikamba, est accusé de bloquer les dossiers de payement de plusieurs entreprises privées et particuliers qui collaborent avec l’État dans divers domaines notamment la construction, l’importation et l’exportation, dénonce une source qui a requis l’anonymat, à 7SUR7.CD.

« Le conseiller en charge des dépenses courantes au ministère du budget bloque les dossiers de plusieurs entreprises et particuliers qui ont travaillé et qui doivent être payés par l’État. Il refuse de faire passer les dossiers des entreprises ou personnes pour lequel l’État doit de l’argent », a-t-elle indiqué.

À l’en croire, T. Ikamba exige une rétrocommission de 40% pour soumettre lesdits dossiers à qui de droit. Au cas contraire, les documents y relatifs seront gardés dans les placards sans aucune issue.

« Mais comment libérer l’argent pour un dossier pour lequel on ne sait pas quand le paiement interviendra? Et le payer avec quel argent? Comment un dossier peut rester dans un bureau pendant plus de 5 mois? Ces genres de comportement ne font pas avancer le pays. Le président de la République veut travailler avec des personnes qui font avancer les choses », a déploré notre source.

Selon les informations en notre possession, le conseiller en charge des dépenses courantes au ministère du budget favorise seulement les intérêts de ses proches et d’autres dossiers commandés.

« Même le payement est politisé », a-t-on appris.

Pour notre source, cette manière de faire est contraire à la vision du chef de l’État Félix Tshisekedi et ternit même l’image de son pouvoir.

Contacté, Thierry Ikamba a exigé au journaliste de 7SUR7.CD de lui présenter les noms de ceux qui l’accusent. Face au refus du journaliste de 7SUR7.CD qui n’a pas voulu brûler ses sources, Thierry Ikamba a proféré des menaces à l’endroit de son interlocuteur dans son bureau.
« Je ne parlerai que si tu me dis les noms de ceux là qui m’accusent. Et si tu publies ces informations, moi et toi nous allons nous retrouver devant la justice pour que tu me dise tes sources », a déclaré Thierry Ikamba avant de donner l’ordre à ses gardes d’arrêter le journaliste et le conduire à la police.

S’en est suivi une bousculade entre le journaliste et les gardes au 7e niveau de l’immeuble du gouvernement ce mardi 03 mars 2020.

La rédaction