Célébration du 8 Mars : « C’est le moment des revendications et de faire un bilan du combat de la femme dans la société » (Aurélie Pamu)

Célébration du 8 Mars : « C’est le moment des revendications et de faire un bilan du combat de la femme dans la société » (Aurélie Pamu)

2 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Savez-vous que la journée internationale du 8 mars de chaque année trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du 20e siècle en Europe et aux États-Unis réclamant des meilleures conditions de travail et le droit de vote?
Elle a été officialisée par les N.U en 1977, invitant chaque pays de la planète à célébrer cette journée pour les droits des femmes.C’est une journée des manifestations à travers le monde.
L’occasion faisant le larron, c’est un temps des revendications de l’égalité et de faire un bilan sur le combat de la femme dans la société.
Voilà pourquoi cette journée a toujours été une journée de réflexion pour moi et Non #liputa.
Nous femmes congolaises devront toutes savoir que la parité a été reconnu sans préalablement engager un vrai débat de société.
Pour preuve faisons un tour de à la cité au près des femmes, étonnées par la difficulté de retrouver justement les principes au fondement de la parité et la multitude de conceptions qu’elles ont du concept.
En plus , il y a même une confusion qui s’est installé faute de débat entre parité et égalité.
Faut-il prendre l’un pour l’autre?
Voilà!!!

Les choses ont évoluées seules par le temps et circonstance.
Je pense qu’aujourd’hui le combat de la femme pour plus de justice et d’équité est une oeuvre de longue haleine à laquelle l’homme doit apporter contribution significative afin de poser des bases réelles pour lutter contre la pauvreté et les injustices de tout ordre en vue de notre meilleure intégration socio-économique.
Je fais appelle à la femme congolaise de continuer à se battre pour espérer occuper une place de choix dans la société.
L’homme est ainsi appelé à conduire la femme jusqu’au respect de sa liberté de conscience et de son choix

Aurélie Pamu