Diplomatie: L’apaisement diplomatique avec l’ Israël divise les congolais

Diplomatie: L’apaisement diplomatique avec l’ Israël divise les congolais

2 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le président Félix Tshisekedi est depuis ce dimanche aux Etats Unis. Il y séjournera 3 jours avec plusieurs rencontres dans son agenda. Pour la première partie de son énième voyage au pays de l’oncle Sam, le fils du sphinx a pris part au congrès israélien aux USA AIPAC2020.

Lors de sa locution, le président congolais connu pour son côté modéré a étalé tout le bien qu’il pensait de l’État israélien et du bien fondé du rétablissement de l’amitié israélo-congolaise après 46 ans de brouilles diplomatiques. Il a dans la foulée annoncé la venue  »imminente  » du grand rabbin Albert Guigui et la nomination d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en Israël.

Une position courageuse pour certains congolais et un comportement inconséquent et opportuniste pour d’autres. Si certains congolais pensent que la RDC devrait rester impartial dans le contexte du conflit israélo-palestinien en nommant aussi un haut représentant en Palestine, la Lucha elle n’y voit que rouge.

 » La présence de Félix Tshisekedi parmi les orateurs au congrès
AIPAC2020 du puissant lobby israélien aux Etats-Unis témoigne de son opportunisme et/ou de son ignorance et son inconséquence.  » a-t-elle sèchement répliqué au poste de la présidence sur cette conférence.

Pour la Lucha, la présence même de Félix Tshisekedi à cette conférence ‘’est un acte infâme dont aucun Congolais bien informé ne pourrait se réjouir. »

Non seulement cette organisation de la société civile voit en Israël un soutien à des États voyous comme le Rwanda, elle pense également que  » le Congo et les Congolais sont directement victimes des politiques criminelles et du voyeurisme d’Israël, qui ne seraient possibles sans l’action des lobbies sionistes comme l’AIPAC aux Etats-Unis. Israel participe au pillage de nos minerais, à la surveillance, aux armements… » lit-on sur son compte Twitter.

Moïse Dix