RDC: « Les ETD doivent avoir des personnes élues et non nommées » ( Prof Félicien Kabamba)

RDC: « Les ETD doivent avoir des personnes élues et non nommées » ( Prof Félicien Kabamba)

26 février 2020 2 Par Grandjournalcd.net

Le politologue congolais, le professeur Félicien Kabamba s’est lors de son séjour à Kananga au Kasaï central, livré à la rédaction du grandjournalcd.net à propos de la non tenue des élections municipales, locales et urbaines en République démocratique du Congo dès janvier 2020 comme indiquait le calendrier de la commission électorale nationale indépendante (CENI)

Selon lui la situation est restée répétitive depuis le premier cycle électoral de 2006 passant par celui de 2011 et de 2018 où les signaux forts n’ont jamais été manifesté par les dirigeants pour la tenue de ces dernières, chose qu’il dit ne pas comprendre au regard de l’utilité qu’ont ces élections dans la population.

Professeur Kabamba révèle deux paramètres importants étant à la base de la non organisation des élections municipales,locales et urbaines, ce notamment le bousculade sur le renouvellement du mandat de la CENI étant à sa fin et celui financier où l’actuel budget national du pays n’a pas réservé des frais alloués à cette organisation, estimés à environ 400.000 dollars américains selon les prévisions de la centrale électorale.

Il ajoute encore que le gouvernement congolais de Félix Tshisekedi et de Sylvestre Ilunga Ilukamba n’a pas fait de ces élections sa priorité, mais plutôt l’insécurité à l’Est du pays où plusieurs congolais sont massacrés par des groupes armés.

« La décentralisation étant une bonne précaution pour un meilleur mode de gestions des entités territoriales décentralisées (ETD), Félicien Kabamba, souhaite mordu-cus à la tenue de ces scrutins, pour que ces dernières trouvent les dirigeants légitimes et votés par leurs propres populations, chose qui créera une cohésion entre les dirigeants et les dirigés » a-t-il conclu

Ivan honoré