TUERIES À BENI : Les ADF frappent à la présence d’une délégation parlementaire

TUERIES À BENI : Les ADF frappent à la présence d’une délégation parlementaire

18 février 2020 0 Par Grandjournalcd.net

C’est dans la nuit du lundi 17 à ce mardi 18 février 2020 que les éléments Ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) ont fait incursion dans la localité d’Alungupa, faisant à cet effet une dizaine de morts.
Située dans le groupement de Malamba, secteur de Rwenzori, dans le territoire de Beni ; la localité d’Alungupa a été la cible des rebelles Ougandais, malgré la présence d’une délégation parlementaire RD Congolais conduite par sa présidente, en la personne de Madame Jeannine Mabunda Lioko accompagnée par plusieurs autres élus nationaux.
Il était 22h, heure locale lors que les rebelles ont fait irruption dans ce village (Alungupa) qui est situé à environ 25Km, à l’Est de Beni-ville, lieu où se trouverait la grande délégation parlementaire dépêchée à l’Est du pays par ou sur ordre de Kinshasa.
Quand les ADF frappent à la présence de cette délégation parlementaire conduite par la numéro 1 de la deuxième institution du pays, nous espérons que le message est passé, et semble même cette fois-ci atteindre les interlocuteurs attitrés, qui pensaient peut-être que c’était fini.
Sur place, par la voix de monsieur Janvier Kasahiryo, porte-parole de la société civile de Beni, contacté par Radio Okapi, le bilan de cette attaque serait de 15 civils tués et 10 autres enlevés, dont 5 personnes d’une même famille.
Du côté des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le général de brigade Sylvain Ekenge, porte-parole adjoint des FARDC affirme que le bilan provisoire de cette incursion fait état de 7 personnes tuées par les ADF et assure que ‹‹ l’armée est à la poursuite de l’ennemie››.

MWANIA Zacharie David