KINSHASA : Le gouvernement provincial a lancé ce lundi 10/02 l’identification obligatoire des motocyclistes

KINSHASA : Le gouvernement provincial a lancé ce lundi 10/02 l’identification obligatoire des motocyclistes

10 février 2020 0 Par Grandjournalcd.net

L’opération d’identification obligatoire des motocyclistes exerçant sur toute l’étendue de la ville province de Kinshasa a commencé ce lundi 10/02/2020 dans 2 districts, celui de la Tshangu et celui de Mont-Amba, a fait savoir ce matin sur Radio Okapi le ministre provincial des transports.
Selon Honoré Mbokoso, ministre provincial des transports, ‹‹l’identification obligatoire des motards est une décision sécuritaire dans une ville où la criminalité s’opère à l’aide de ces engins difficilement identifiables››. C’est ainsi que selon le ministre, le gouvernement provincial travail pour mettre fin à ces phénomènes en prenant des décisions opposables à tous les motards de Kinshasa.
A encroire le patron des transports dans la capitale Congolaise, cette décision serait motivée par des raisons de sécurité dans la mesure où ‹‹beaucoup de motocyclistes opèrent sans respect du code de la route, sans permis de conduire et la majorité avec des motos sans plaques d’immatriculation››. C’est ainsi que, Honoré Mbokoso précise que ‹‹cette opération se fera district par district et chaque motocycliste devra payer 20$ pour être identifié par Nom, par district, par parking et par le numéro de châssis valable pendant six mois››.
À l’issue de l’identification, renchérit le ministre provincial, chaque motocycliste aura une chasuble de la couleur de son district et des casques ; et seulement deux passagers au maximum seront autorisés à monter sur une moto plus le conducteur qui devront tous avoir des casques de protection. Il est à noter que, les motocyclistes inscrits dans un district ne seront pas autorisés à rouler dans un autre district, a précisé monsieur Honoré Mbokoso. Pour circuler à travers toute la ville avec un taxi-moto, il faudra payer 500$ pour une période de six mois.
De leur côté, les motocyclistes s’opposent à cette identification. Ils ont fait savoir leur ras-le-bol le vendredi 06/02 dernier lors d’une manifestation devant le siège de l’UDPS pour exprimer leur mécontentement expliquant que les frais fixés par le ministre provincial des transports seraient exorbitant.
Pour rappel, les décisions des autorités de la ville de Kinshasa envers les motocyclistes communément appelé  »WEWA » ont toujours du mal à être appliquées ou respectées à la lettre. On se rappellera de la décision du 14/11/2016 de l’hôtel de Ville de Kinshasa interdisant la circulation des motos au delà de dix-huit (18) heures à travers toute la ville, cette décision qui devrait être appliquée sur le terrain par Célestin Kanyama Cishiku à l’époque, commissaire provincial de la PNC/Ville de Kinshasa n’a jamais été appliquée. D’aucuns se posent la question de savoir si celle-ci sera appliquée ou suivra les autres décisions des autorités de la ville qui n’ont jamais été appliqué. Wait and see.

MWANIA Zacharie David